N°70 – Bovins et Beaux Vins ?

 

 

Bovins et Beaux Vins ?...

Que se cache donc derrière l’acronyme AJEC ?... Si ce n’est le plus bel espoir qui soit dans quelque profession que ce soit : Un futur ! En effet, comprenez par AJEC Association des Jeunes Eleveurs de Charolais et cette année l’assemblée générale de l’AJEC nationale avait lieu en Saône-et-Loire et plus précisément dans le Couchois car c’est notre terroir viticole et d’élevage que les jeunes de l’Ajec 71 ont souhaité mettre à l’honneur.

Pour reprendre les propres mots des organisateurs : « Cette assemblée générale aura lieu dans le cadre magnifique du château de Couches… En effet, nous faisons cette fois-ci étape dans la région du Couchois au nord du département. Cette zone, méconnue pour beaucoup, est cependant riche d’une histoire et d’un terroir unique qui lui permet d’accueillir aussi bien la race charolaise que le vignoble des Côtes du Couchois…".

Avec quarante-quatre adhérents, l’Ajec 71 est la première section départementale de l’Ajec et trois de ses membres siègent au conseil d’administration national : Jean-Rémi Jeannin, Julien Maréchal et Pierre-Yves Grivaud. Des éleveurs ou futurs éleveurs âgés de 16 à 35 ans…

Au total, c’est près de 200 jeunes hommes et femmes qui sont venus passer un moment de convivialité, d’étude et de partage autour de la race charolaise et des vins des Côtes du Couchois… une belle promesse pour l’avenir de toute une filière et surtout la confirmation que la valeur n'attend pas le nombre des années.

Félicitations pour votre investissement et pour la reprise du flambeau de l’une des plus emblématiques professions de la gastronomie française… Une côte de bœuf, un verre de pinot noir et vous êtes au paradis… Amen !

 

 

Do You Taste in English ?...

L’étude d’un vin ne confirme-t-elle pas quelque part la reconnaissance de sa typicité, une forme d’étalon pour un terroir ou un cépage ?

Vaste question mais toujours est-il que l’un de nos vins, retenu par le BIVB pour sa Cave de Prestige, va être étudié en formation diplômante WSET (Wine & Spirit Education Trust) à Marseille. Comment, dès lors, ne pas se réjouir de voir un (excellent) Bourgogne Côtes du Couchois à la table de dégustation pour représenter un bout de Bourgogne et mettre ainsi en avant un cépage dont la finesse et la complexité nous est enviée dans le monde entier ?

Au joyeux gondolier…

Même si l’évidence saute aux yeux, je me dois de vous préciser que la photo n’a pas été prise au mois d’Août au bord de la sérénissime lagune mais bien dans les Côtes du Couchois au mois de Mai…

 

Réchauffement climatique ou pas, je laisse les experts s’étriper sur ce sujet bien trop polémique pour avoir une quelconque opinion. Toujours est-il que ce coup de chaud fait grand bien à notre terroir en apportant les quelques degrés qui nous manquaient (le recours à la chaptalisation n’est pas un si vieux souvenir).

Reste donc un bien joli mois de Mai et une vigne pour le moins prometteuse si la grêle nous épargne…

Lugubrissime...

Faisons coulisser la lourde porte après avoir quelques instants bataillés avec une serrure devenue revêche par tant d’années d’usage… et pénétrons alors dans la Cave de Montpatey...

 

Du sol au plafond, le bâtiment est empli des traces des vinifications passées, poisseux aux pieds et finement orné de centaines de toiles d’araignée telles autant de fantômes dansant au gré des courants d’air.

L’architecture est typiquement 19ème avec ses colonnes métalliques, ses cuves vitrifiées et l’ensemble génère une atmosphère des plus lugubres, cauchemardesque mais très prometteuse après un coup de propre…

 

Fort bel établissement...

Il n’est pas toujours nécessaire de s’éloigner très loin pour trouver des lieux du plus bel intérêt et pourtant jusqu’alors méconnus… la merveille était sous mon toit et pourtant je ne la voyais pas.

 

C’est tout à fait le ressenti que nous avons éprouvé lors de la soirée passée au Domaine de Rymska avec trois vignerons et deux journalistes du magazine Vino (l’équivalent de la RVF en Belgique)...

Le site est tout simplement magnifique, l’accueil et le service de haut standing quant à la qualité de la table ou les ingrédients (produits ou élevés sur place en bio) laissent tout simplement rêveur… et tout ce luxe au plein cœur de l’AOC Côtes du Couchois, magique non ?

La Personnalité du mois…

Les douces voix de ses chroniqueurs et chroniqueuses nous bercent et nous informent sur ces longs rubans de bitume que l’on nomme simplement Autoroutes…

 

Dans les années quatre-vingt-dix, c’est le nom que l’on donnait à Internet, les Autoroutes de l’Information et à ce jour, c’est l’information sur l’autoroute que dirige notre personnalité du mois. A l’époque Marie n’était encore que jeune reporter au Parisien avant d’intégrer Autoroute-Info en 92 et d’en gravir tous les échelons jusqu’à l’ultime… Félicitations Marie Darson.

Avec un peu de chance, vous aurez le plaisir d’entendre parler des Côtes du Couchois à l’antenne.

Nos prochains rendez-vous…

Ne piaffons pas d’impatience, l’été n’a pas encore frappé à la porte et même si les orages et la chaleur laissent à penser autrement, nous sommes, pour quelques jours encore, au printemps.

 

Pour donc célébrer l’arrivée de l’été, quoi de mieux qu’un instant pétillant autour de La bulle dans tous ses états le 17 Juin au Château de Couches, s’ensuivra la fête de la musique, l’inauguration du restaurant du château puis arriveront les festivités du mois de juillet avec Jazz à Couches, le Macadam Motors puis autour du 14 Juillet, les Médiévales… pour finir enfin le mois avec la Ronde du Couchois, on vous gâte !

Le fil rouge… en Blanc !...

Misère… n’ayant eu aucun retour sur l’avancement du dossier, je n’ai pas grand-chose à vous mettre sous la dent… travaillons plutôt, dès lors, le palais !

 

Car en revanche, de ce point de vue, il y a fort à dire et plus encore à faire car les 2017 commencent à montrer leur personnalité et un petit tour en cave s’impose pour déguster sur pièce blancs et rouges…

Si le travail de chacun continue dans cette voie, c’est à l’évidence que nous obtiendrons l’inscription du blanc en Côtes du Couchois… j’invite donc les sceptiques, les incrédules et les dubitatifs à abandonner préjugés et idées reçues au profit d’une belle dégustation !

 

 

Vignette 7

 

Et n’oubliez pas…

… que l’important, c’est vous. Pour avancer, nous avons besoin de toute votre énergie, de votre savoir, de vos opinions mais aussi et surtout de vos idées. Cette lettre d’information est faîte pour cela alors n’hésitez pas à faire part de vos avis, propositions, remarques, idées… tout est bon à prendre dès lors que cela contribue à promouvoir nos grands vins et l’attractivité de notre belle région.

 

Conscient de l’intérêt de réduire l’empreinte carbone de son parc, la Poste va procéder à la distribution des colis en empruntant le canal de la Dheune… La mise à l’eau des premiers véhicules est en cours, c’est quand même beau l’écologie…